Quelles énergies produites en Bretagne?

Les énergies marines désignent l’ensemble des énergies renouvelables extraites, ou pouvant l’être à partir du milieu marin. On en distingue plusieurs types :

  • La ressource énergétique marémotrice : elle est produite par le flux et reflux des marées, causé par l’influence gravitationnelle du soleil et de la lune. Elle est fiable et prévisible, offrant un grand potentiel pour alimenter des turbines, elle produit de l’électricité. Elle est aussi renouvelable, car ne produisant aucune émission de CO2.
  • La ressource énergétique hydrolienne : elle exploite les courants marins. Ces courants océaniques sont générés à partir d’une combinaison de température, de vent, de salinité, de la rotation de la terre. Leur puissance cinétique peut être transformée de la même façon qu’une éolienne extrait les composantes énergétiques du vent.
  • La ressource énergétique houlomotrice : elle utilise la puissance énergétique contenue dans les mouvements de la houle.
  • La ressource énergétique thermique des mers : également appelée maréthermique, elle se fonde sur les différences de température entre les eaux superficielles et profondes des océans.
  • La ressource énergétique osmotique : elle est basée sur la différence de salinité entre les eaux douces et les eaux salées.
  • La ressource énergétique éolienne offshore : c’est la puissance énergétique découlant de l’éolienne, à la différence qu’elle est implantée au large des côtes pour tirer un meilleur parti de l’exposition au vent.

 

Le potentiel des énergies marines en Bretagne

La position géographique de cette région de France lui donne des atouts naturels pour développer les ressources énergétiques marines renouvelables (EMR), et dynamiser son tissu industriel. La région dispose de 2 730 km de côtes. Ce qui en fait le littoral le plus grand de toute la France. On note également les courants puissants (énergies hydraulique et marémotrice), la régularité des vents (éoliennes posées et flottantes), la houle. Cette position est aussi économiquement stratégique. Elle permet d’envisager la production d’équipements et leur exportation vers la mer d’Irlande ou le Golfe de Gascogne.

Les estimations du potentiel réel des EMR, au sein de cette région française, restent encore assez sommaires. Mais, des efforts sont faits. Une étude soutenue par Bretagne Développement Innovation présente quelques conclusions d’intérêt. Par exemple, on y apprend l’identification de 7 zones à potentiel pour l’hydrolien. Deux des sites, ceux du Fromveur (second potentiel de France en matière de hydrolien) et de l’ile de Bréhat présentent un potentiel estimé de 1,4 GW. Quant à lui, l’éolien offshore flottant, présente une puissance potentielle de 67 GW au large des côtes bretonnes.

En ce qui concernent les compétences, la Bretagne est au premier rang français, pour ce qui est de la recherche et développement dans les domaines liés à la mer. On estime le nombre de chercheurs à 3000. La région dispose également de plus de 200 entreprises dotées de compétences pouvant être mises à la disposition de la filière EMR. Il existe aussi des organismes de formation supérieure (École Navale, ENSTA, ISEN, IUOM-UBO), qui offrent des formations adaptées aux EMR.

Avec un tel potentiel naturel et humain, il ne fait aucun doute que la Bretagne peut rapidement résorber son déficit énergétique. Les projets pilotes et infrastructurels existants (comme le port de Brest) sont un bon début de structuration de la filière.

 

Pour en savoir plus…

  • Des fournisseurs en Bretagne

https://www.fournisseur-energie.com/edf/

  • La Bretagne affiche ses grandes ambitions en énergie marine

http://www.lemarin.fr/secteurs-activites/energies-marines/25770-les-ambitions-bretonnes-en-matiere-denergies-marines

  • La Bretagne futur leader en énergies renouvelables ?

https://www.energystream-wavestone.com/2013/07/la-bretagne-futur-leader-mondial-des-energies-marines-renouvelables/

Partages 0